Les impressions sous Citrix

Les impressions représentent souvent un point critique d’une infrastructure Citrix, et les confusions sont nombreuses entre les différentes technologies qui entrent en jeu. Il est nécessaire de bien comprendre leur fonctionnement afin de résoudre les problèmes d’impression courant.

Voici un rapide éclaircissement…

 

Il faut tout d’abord différencier deux types d’imprimantes dans Citrix :

  • Les imprimantes clientes, qui correspondent aux imprimantes (locales ou réseau) connectées depuis le poste de l’utilisateur.
    Pour ces imprimantes, mappées via la session Citrix, il est possible d’utiliser de nombreux mécanismes : driver universel, gestion de la bande passante, mappage des drivers…
  • Les imprimantes réseaux, connectées dans la session Citrix de l’utilisateur. Pour ces dernières, la couche Citrix ne peut intervenir qu’au niveau de la sélection des imprimantes, en utilisant les imprimantes de sessions. Pour le reste (driver, routage…), le fonctionnement reste identique à un serveur classique.

 

1. Imprimantes clients

Dans le cas des imprimantes clientes, les travaux sont transmis à l’imprimante en passant par le canal ICA établi entre le poste client et le serveur Citrix.
Le trafic lié aux impressions peut ainsi être contrôlé, en le compressant ou en limitant la bande passante allouée.


Une autre fonctionnalité disponible pour la connexion des imprimantes clientes est le driver universel Citrix :
Dans ce mode de fonctionnement, les communications d’impression entre le serveur Citrix et le client sont réalisées dans un format EPS (un format dans le genre du PDF). Les pages sont alors compressées et nécessitent une bande passante plus faible.
Lorsque le client reçoit les données, il les transforme dans un langage compréhensible par l’imprimante (grâce au driver d’impression local), de la même manière que si il imprimait le fichier EPS localement.

Le driver universel Citrix ne fonctionne que si l’imprimante est installée sur le poste client (qui dispose donc d’un pilote d’impression natif). Dans ce cas, aucun pilote natif n’est nécessaire sur la ferme Citrix.

Si le client ne dispose pas d’un pilote d’impression, celui-ci doit être installé directement sur le serveur. Il est alors possible d’utiliser les fonctionnalités de mappage de pilotes et de liste de compatibilité, afin de réduire le nombre de drivers utilisés.

 

Remarque : Il est important de ne pas confondre le driver universel avec l’imprimante universelle Citrix, une fonctionnalité basée sur le driver universel. Il s’agit d’une imprimante « virtuelle » unique présentée dans la session Citrix, permettant d’imprimer sur l’ensemble des imprimantes du client. Lorsque celui-ci imprime au travers de Citrix, une fenêtre s’affiche afin qu’il puisse choisir l’imprimante de destination.

 

2. Imprimantes réseau

Dans le cas d’une imprimante réseau, la couche Citrix n’intervient plus, et il faut utiliser des drivers natifs identiques à ceux du serveur d’impression. Il devient alors primordial de contrôler le trafic entre le serveur d’impression et l’imprimante réseau, surtout s’ils sont séparés par un lien bas-débit.

 


Pour cela, plusieurs pistes sont possibles (au niveau du serveur d’impression) :

  • Désactiver les fonctionnalités bidirectionnelles, consommatrices de bande passante,
  • Désactiver SNMP si ce protocole n’est pas utilisé (au niveau du port d’impression).
  • Utiliser un protocole LPR au lieu du protocole RAW par défaut, le transfert de données brutes pouvant consommer beaucoup de bande passante, selon le type d’imprimante. (Il est important de mesurer la différence entre ces deux protocoles pour chaque imprimante avant de mettre en place le LPR).
  • Utiliser des technologies de compression, comme ThinPrint.
par .

1 Commentaire

  1. CTXBLOG dit :

    Sympa le billet 😉 , sinon ta aussi UPS (attendu depuis tant de temps)….

    http://blogs.citrix.com/2011/11/17/project-phaser-universal-print-server-tech-preview-released/